Nouveautés 2021

Découvrez les ouvrages soutenus par le conseil de publication de l'université de Strasbourg et nouvellement publiés. Un titre vous intéresse ? En cliquant sur le titre, lisez la présentation détaillée diffusée dans L'Actu.

L'Enfant non conforme ? A l'épreuve des normes et des classifications

sous la direction de Claire METZ & Marie-Frédérique BACQUE

Collection "Le Carnet psy", éditions Erès, Toulouse, 192 pages

Comment envisager les difficultés de l’enfant (scolaires, comportementales, physiologiques, génétiques, etc.) sans vouloir tout expliquer par un diagnostic qui le stigmatise et l’enferme ? Comment faciliter son évolution ? Les auteurs questionnent la normativité sociétale actuelle qui pèse sur l’enfant et les souffrances psychiques qu’elle génère.

Vincent DUBOIS,

Contrôler les assistés. Genèses et usages d'un mot d'ordre

Collection "Cours et travaux", éditions Raisons d'agir, Paris, 446 pages

Un mot d’ordre s’est imposé à partir de la seconde moitié des années 1990 : contrôler les assistés. À partir d'une enquête étalée sur plus de vingt ans, ce livre révèle les ressorts de ce rigorisme socialement ciblé, la mise en œuvre des dispositifs de surveillance et de sanction qui le matérialisent, et leurs effets sur les populations concernées.

Mickaël LABBE,

La Philosophie architecturale de Le Corbusier. Construire des normes

Collection "Æstetica", P. U. de Rennes, 324 pages

À travers une étude patiente et détaillée des textes de Le Corbusier, c'est la vision philosophique globale et paradoxale de l'un des grands créateurs de la modernité, qui est rendue dans la multiplicité de ses dimensions et dans la complexité de son projet.

 

 

John Milton, Paradise Lost (1674). Le Paradis perdu (1836). Traduction par Chateaubriand

Edition bilingue, introduction et notes par Christophe TOURNU

Collection "Textes de littérature moderne et contemporaine", éditions Honoré Champion, Paris, 1358 pages, 2 volumes

Chateaubriand, catholique et royaliste, s’est pris de passion pour Milton, protestant et républicain. Avec sa traduction du Paradis perdu (1836), il prétend apporter « une révolution dans la manière de traduire », à une époque où fleurissent encore « les belles infidèles ». Ce travail se propose de vérifier si Chateaubriand a vraiment fait ce qu’il prétend.

présentation par l'auteur dans L'actualité de la recherche

 

 

Daniel PAYOT,

Retours d'échos. Comment ne pas écrire sur l'art et les artistes

éditions L'Atelier contemporain, Strasbourg, 212 pages

Les œuvres d’art sont des invitations muettes. Leur répondre, c’est expliciter leur propos, c’est aussi respecter leur réserve. Ainsi se tissent, entre les œuvres et les écrits, des relations ambivalentes, sortes de retours d’échos. Chacun franchit les espaces qui les séparent mais prend garde à ne pas combler ni détruire ces prolifiques distances.

Francesco MARI,

Le héros comme il faut. Codes de comportement et contextes sociaux dans l'épopée homérique

Collection "Etudes d'archéologie et d'histoire ancienne", éditions De Boccard, Paris, 306 pages

Ce livre adopte l’Iliade et l’Odyssée comme un « manuel de politesse » des Grecs, qui pendant des siècles ont tenu Homère pour leur meilleur éducateur. L’auteur interprète les formes de l’interaction sociale homérique à l’aide de la sociologie de la politesse, en tâchant de regarder les valeurs sociales des Grecs anciens sous un nouveau jour.

Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
HRS4R